Ma recherche artistique

Elle se situe entre deux medium, la peinture et la vidéo. Pendant le processus de travail, comme première étape, je filme des mouvements dynamiques en collaboration avec des danseurs. Les mouvements sont répétés très souvent afin de créer un épuisement physique et de perdre le contrôle de ses gestes. Des séquences de ce film sont choisis après le tournage et sont réalisées en peinture. Ces plans vidéo servent à interroger la peinture comme matière et en tirer des moments du mouvement qui se perdent dans l’abstraction. Ensuite, cet ensemble de peintures est pris en photographie et se relie dans une nouvelle séquence vidéo, image après image, comme une peinture animée. Ce nouveau montage vidéo créé à partir de ces images de peintures est confronté à des images d’archives et d’autres images réelles et abstraites qui donnent un nouveau rythme. Puis, je collabore avec un compositeur de musique contemporaine afin de donner l’atmosphère désirée.

Un des aspects importants de ma recherche est la collaboration avec les danseurs. Ils doivent se confronter physiquement à des situations d’urgence dans laquelle se trouve l’être humain dans le cadre d’un acte performatif pour mes vidéos. Ces moments de confrontation sont intériorisés par les danseurs qui interprètent le vécu d’une catastrophe naturelle (par exemple: tremblement de terre), des conflits politiques (machine à eaux dans les manifestations, attentats) ou encore des évènements sociaux (par exemple: panique de masse dans un centre commercial) et les retransmettent vers l’extérieure avec des mouvements très lents formant des images presque hypnotiques.

A.Maurer 2014

 

 

 

Alexandra Maurer
© AlexandraMaurer

D / FR